Demain, un parc plus grand, plus vert et modernisé

Le projet de zone 4 intègre dès sa conception des principes d’aménagement durables : zone tampon de grande taille, noues de rétention, aménagements paysagers, voies réservées à la mobilité douce, etc. ainsi que des aménagements routiers permettant d’améliorer la mobilité sur l’ensemble des Hauts-Sarts et d’éviter le transit dans les villages.

Dès la fin des années 2000, la SPI s’engage en effet dans le développement durable qu’elle place comme action prioritaire dans son plan stratégique.

Pour le parc existant des Hauts-Sarts, cet engagement se traduit notamment par le projet « rail-bus-vélo » (PDF - 126 Ko). Il s'agit d'une action pilote du Plan Wallonie Cyclable à l'horizon 2020. Cette initiative combinée de la SPI, de la SNCB, du Club d’entreprises des Hauts-Sarts et de la Ville de Herstal, vise à développer une offre combinée train-vélo ou bus-vélo dans une zone d'activité économique.

En août 2012, un abri à vélo a été inauguré à la gare de Milmort. L'aménagement de cheminements doux a commencé au sein de la zone 1 dans le courant de l'année 2013, notamment des abaissements de bordures aux entrées de chacune des entreprises, pour les pistes cyclables. Les aménagements doivent encore se poursuivre avec les marquages au sol, et les itinéraires sur les zones 2 et 3 ainsi qu'entre la gare de Milmort et la zone 1.

La zone 1 du parc des Hauts-Sarts a également été retenue par la Wallonie dans le cadre de projets de « revamping ». Il s’agit d'expériences pilotes de requalification d'anciens parcs d'activités économiques, lancées par le ministre de l’Economie. Construite dans les années 1960, la zone 1 accuse en effet son âge : des voiries démesurées et dédiées quasi exclusivement à l’automobile, une occupation du sol extensive qui laisse des zones inoccupées et une signalétique inadaptée. Porté par la SPI, le projet de revamping est financé par la Wallonie et la Ville de Herstal. Il vise à l'augmentation et au renforcement de son attractivité, pour les entreprises, les travailleurs mais également pour les populations riveraines : réfection des accotements avec intégration de pistes cyclables, révision de la signalétique, plan de plantations en voiries, etc. Ces aménagements renforceront le projet « rail-bus-vélo » (PDF - 126 Ko).